Investir ce n’est pas que pour les RICHES

Ouvrez un compte d’investissement, même en n’ayant que 50€

Devenez riche (I Will Teach You To Be Rich)Par Michaël Ferrari, Ramit Sethi

Ouvrez un compte d’investissement, même en n’ayant que 50€

Mettre de l’argent de côté et voir grossir son épargne est une excellente chose. Cependant, pour que votre argent travaille réellement pour vous, vous devez l’investir.

Vous pouvez commencer en ouvrant un plan d’épargne d’entreprise (PEE) grâce à votre employeur actuel. Il s’agit d’un système collectif d’épargne qui permet aux salariés (et aux dirigeants de petites entreprises) d’acquérir des valeurs mobilières (bourse) avec l’aide de l’entreprise.

Si votre entreprise ne dispose pas d’un PEE, vous pouvez toujours contacter votre banque pour y ouvrir une assurance-vie, qui dispose, comme le PEE, d’avantages fiscaux non négligeables. Contrairement à ce que l’on peut croire, une assurance-vie est un véritable placement financier, qui peut vous rapporter plus de 10% d’intérêts par an.

Investir ce n’est pas que pour les riches. Des entreprises comme Yomoni, proposent, après une inscription 100% digitale, d’investir sur différents marchés boursiers : fonds indiciels, obligations d’États, matières premières (pétrole, or, …),… Mettez là aussi en place un virement automatique de 100€ ou plus, pour investir un peu plus tous les mois.

Grâce à la puissance des intérêts composés (des intérêts sur des intérêts déjà gagnés), votre investissement devrait croître de manière exponentielle. C’est donc à raison qu’Albert Einstein disait que «les intérêts composés sont la plus grande force dans tout l’univers».


👋 Pour ne rater aucune pépite, inscrivez-vous dès maintenant (si n’est pas déjà fait)


Devenez votre propre expert financier

Saurez-vous faire la différence au goûter entre un vin d’une valeur de 35€ et un autre de 1200 € ?

L’auteur est prêt à parier que non. En effet, une étude mettant en scène 57 experts, a montré que chacun d’eux, à qui l’on fit goûter du vin rouge, et du blanc, le décrire en de nombreux termes techniques comme «profond», «épicés» ou «floral». Or ces vins, décrits avec des caractéristiques différentes, étaient en réalité identiques : deux vins blancs, dont l’un mélangé à du colorant alimentaire.

Conclusion : un expert peut se tromper, et ne détient donc pas la science infuse. Le domaine de la finance n’y échappe pas. Devenir riche est entre vos mains, et non sous le contrôle de prétendus experts, qui la plupart du temps n’en veulent qu’aux frais liés à la gestion de votre argent.

Aucun expert ne peut prédire l’avenir, et vous affirmer avec certitude que vous gagnerez plus d’argent en investissant ici et là. Ils ne peuvent prédire l’évolution du marché. Si il existe quelques génies de la finance comme Warren Buffet, qui a obtenu un rendement annualisé de 28% pendant 40 ans ou encore Peter Lynch (29% sur 30 ans), ils font presque office d’exception à la règle. Tout comme il y a peu de chances que monsieur tout le monde devienne un jour champion de boxe poids lourd.

Alors comment faire mieux que la plupart des experts financiers ? Avant tout, Découvrons ce que l’auteur appelle une «pyramide des options d’investissement».

  1. Assurance-vie : Bon moyen d’investir facilement, rendement prévisibles sur le long terme, mais peu de contrôle sur la gestion des rendements.

  2. Tracker ou ETF, et Fond communs de placement (FCP) : coûts plus ou moins élevés pour les FCP et relativement faibles pour les ETF. Plus de contrôles que les assurances-vie, mais moins de contrôles sur les actions/obligations (voir ci-dessous).

  3. Actions/ Obligations : Une action représente une part d’une entreprise, tandis qu’une obligation est une dette émise par un Etat par exemple. Ces deux actifs peuvent être difficiles à sélectionner si l’on ne connait pas l’histoire de l’entreprise ou si le gouvernement concerné n’est pas fiable.

L’auteur recommande d’investir dans des fonds indiciels, qui répliquent simplement les performances du marché boursier. Des entreprises comme Lyxor, Amundi ou Vanguard en proposent dans différents secteurs (technologie, santé, écologie, …)

Contrairement à une gestion active, les fonds indiciels sont gérés par des ordinateurs et génèrent ainsi peu de frais. Lorsqu’un investissement en fond communs de placement (ensembles d’actions et d’obligations) génère entre 1,5 et 3% de frais par an, les fonds indiciels tourne autour de 0.15% de frais annuels . Sur le long terme, cette différence de pourcentage peut représenter énormément d’argent perdu ou économisé selon que vous adoptiez une stratégie active ou passive.

Ce qui est important lorsque l’on construit son portefeuille d’investissement c’est d’établir une allocation d’actifs équilibrés prêts à surmonter vents et tempêtes.

David F. Swensen, un investisseur américain et gestionnaire de fond pour le compte de l’université de Yale, recommande la répartition suivante (adapté pour la France) :

  • 30% d’obligations d’États ;

  • 30% d’actions d’entreprises françaises ;

  • 15% d’actions internationales de pays développés (Royaume-Unie, Allemagne,…) ;

  • 10% de marchés émergents (Chine, Inde, Brésil);

  • 15% de fonds immobiliers (SIIC, SCPI)

Vous voila votre propre expert financier et avez fait le plus dur. Il ne vous reste plus qu’à maintenir votre système et à automatiser un maximum d’actions comme le virement d’une certaine somme d’argent par mois vers votre assurance-vie.

Oubliez le bruit ambiant, les rumeurs de crash, et tous ces experts financiers alarmistes. Il se peut que vos investissements perdent effectivement de la valeur, mais sur le long terme vous serez gagnant. Pensez à rééquilibrer vos investissements une fois par an, et profitez de la vie.

Niveau imposition : vous ne payer que ce que vous gagnez. Si vous payez donc 30%, cela signifie que vous en gardez 70%. Inutile donc de paniquer à l’approche du paiement de vos impôts.

Voilà, vous pouvez vous aussi vous lancer dans l’investissement en Bourse, en Immobilier ou en Crowdfunding. Voici une liste de sites que j’ai testé, pour vous lancer rapidement :

  • Yomoni : investissement en fond indiciels (ETF) via une assurance-vie, un compte titre, un PEA ou un PER (plan d’épargne retraite)

  • eToro : investissement en bourse (actions, ETF, cryptomonnaie, ...). L’achat d’action se fait sans aucun frais (0 %)

  • Corum : investissement dans l’immobilier papier (SCPI)

  • Wiseed : plateforme de financement participatif (crowdfunding)

  • Coinbase et Coinbase Pro : achat de cryptomonnaies (Bitcoin, ripple, Ethereum, ..)

  • StackinSat : Plan Épargne Bitcoin pour accumuler des satoshis, la plus petite unité de division du Bitcoin. 1 EUR = 6 975 SAT

⚠️ J’aimerais finir en disant que cet article est donné à titre informatif, et qu’il ne peut être pris comme un conseil en investissement. Investir peut être risqué, ne misez que ce que vous êtes également prêt à perdre. Faites également vos propres recherches avant d’investir.

Allez ! à vous de jouer et au plaisir de vous lire bientôt 😉

PS : Un(e) de vos ami(e)s pourrait être intéressé par ce genre d'e-mails ? 
Transfèrez-lui dès maintenant, et invite-le(la) à s’inscrire.