Detox ta maison

Une cure détox est souvent réalisée lorsque nous sentons que quelque chose ne va pas et pourrait aller mieux, que notre organisme est fatigué ou que nous souhaitons nous débarrasser de quelque chose de toxique pour nous. Toutes sortes de détox peuvent exister et ici, il s’agit de faire une détox de sa maison.

Détoxifier sa maison, c’est quoi ? C’est désencombrer et ranger afin de retrouver un espace de vie plus sain, ordonné et allégé.

En effet, comme le dit l’auteure, un intérieur désencombré, propre et rangé, va générer plus de calme, de sérénité et de bien-être. Et c’est en se séparant du superflu, que vous y verrez plus clair et que vous serez concentré sur l’essentiel.

Différentes raisons peuvent pousser à vouloir désencombrer sa maison, comme le fait d’aller vers une vie plus libre et plus sereine, ou encore un déménagement, des travaux, l’arrivé d’un bébé, etc.

Peu importe les raisons et motivations qui vont vous pousser à le faire, il est important de les identifier. Car c’est en les connaissant, que vous serez capable de garder votre motivation en vous rappelant régulièrement pourquoi vous le faites.

Une fois que vous avez définie votre intention profonde, déterminez un plan d’action. Pour cela, définissez un ou plusieurs objectifs concrets, c’est-à-dire qu’ils soient spécifiques, mesurables et réalistes. Par exemple, vous pouvez décidez de désencombrer une pièce chaque semaine.

Dans ce livre vous verrez donc comment détecter le superflu présent dans votre environnement et les solutions qui se présentent à vous pour l’évacuer.

Chapitre 1 — Déterminer le superflu

Le superflu est tout simplement ce qu’il y a en trop dans notre habitation. Ce type d’objet que l’on n’utilise pas ou plus et qui encombre nos placards. Les objets dits « superflus » peuvent être divisés en deux catégories : les objets impersonnels dont il est plus facile de se défaire et les objets personnels qui seront plus difficile à enlever, car bien souvent ces objets sont chargés émotionnellement.

Les objets impersonnels

  • L’inutile

Il s’agit des achats qui perdent de leur utilité, comme les vêtements que l’on ne portent plus ou les jouets pour bébé.

Pour cela, vous pouvez revendre ces objets ou les donner.

  • Les “fausse bonne idée”

Ces objets qui semblaient utiles à l’achat, mais en réalité qui vous encombre. Parmis ces objets vous pouvez retrouver les gadgets ou les appareils électriques trop perfectionnés.

Il vaut donc mieux s’en débarrasser.

  • Les objets cassés (vêtement troués, tachés, etc.)

Il arrive souvent que certains de nos objets se cassent et qu’on les laisse de côté, se disant qu’on finira par les réparer. Mais les semaines et les mois passent, et ils n’ont pas bougé.

Pour cela, jetez les objets cassés que vous n’avez pas l’intention de réparer dans la semaine. Si on souhait les réparer, fixez-vous un délai assez court pour ne pas faire traîner la réparation au risque d’entasser de nombreux objets inutilisables. Et si les objets sont toujours cassés, ça veut dire qu’ils sont irréparables ou trop chers à réparer. Jetez-les donc.

  • Les objets oubliés

Il s’agit là de tous les objets rangés au fond d’une armoire. Demandez-vous depuis combien de temps ils sont là et inutilisés.

Faites donc un tri, débarrassez-vous de ce qui est dépareillé, taché et donnez ce que vous n’utilisez pas.

  • Les « okazous »

Tous ces objets dont on se dit « On ne sait jamais… ». Les garder prend beaucoup de place et la probabilité d’en avoir besoin un jour est faible.

Sachez que vous n’aurez plus besoin de ce dont vous n’avez plus l’utilité depuis des années. Mais prudence toutefois pour un objet rare et difficile à se procurer si effectivement le besoin se présentait.

Les objets personnels

  • Les cadeaux

Il n’est pas rare de recevoir des cadeaux dont on ne sait pas quoi en faire, ni où les poser. Comme un bibelot que l’on n’aime pas.

Vous n’êtes pas obligés de garder les cadeaux qui ne vous plaisent pas, que vous n’utilisez pas ou qui vous encombrent !

  • Les souvenirs

Ici, prudence. Il est important de respecter ses émotions. Si une lettre, une photo, un dessin vous fait sourire ou vous émeut, gardez-le. Vous ne devez pas absolument vous défaire des objets auxquels vous tenez, qui vous font penser à des personnes que vous aimez et qui vous rappellent d’agréables moments ou d’heureux événements. Si donc vous souhaitez vous séparer d’objets se rapportant à vos souvenirs, faites-le en respectant vos émotions pour ne rien regretter.

Mais il vaut mieux garder un seul souvenir du même événement plutôt que 10 exemplaires. Pour cela, tentez de limiter la quantité de souvenirs à conserver.

  • Les papiers

Nous pouvons vite nous laisser encombrer de papiers en tout genre, administratifs, publicités, catalogues, tickets de caisse, etc. Mais les seuls papiers susceptibles d’être nécessaires un jour et que nous devons donc garder, sont les documents et papiers administratifs. Vous pouvez jetez tout le reste.

Aujourd’hui, grâce à Internet, nous n’avons plus besoin de conserver matériellement toutes sortes d’informations.

Triez vos papiers régulièrement et ne gardez que l’essentielle, c’est-à-dire les documents qui ont un délai de conservation imposé par la législation de votre pays. Numérisez ce que vous préférez conserver par sécurité et débarrassez-vous du reste.

Chapitre 2 — Désencombrer

Maintenant que vous avez vu tout ce qui pouvait être susceptibles d’encombrer votre maison, vous aimeriez vous lancer dans un désencombrement. Mais comment s’y prendre et par où commencer ?

Par où commencer ?

Afin de ne pas se sentir débordé par l’ampleur de la tâche et pour ne pas se décourager, découpez votre projet en petites étapes faciles à réaliser.

  • Désencombrer pièce par pièce

Chaque pièce à sa fonction et travailler une pièce à la fois permet de focaliser vos efforts sur les fonctions de cette zone en particulier, d’optimiser votre désencombrement et de repenser les rangements de manière rationnelle. Procéder ainsi permet de réfléchir à l’utilité de chaque objet dans la pièce en question.

Vous pouvez commencer par les pièces où vous êtes le plus, vous et votre famille. Et finissez par les pièces type cave, grenier, garage, afin de ne pas vous démotiver. Surtout que ces pièces ne sont pas visibles par tout le monde.

  • Désencombrer par catégorie d’objets

Ranger tous les objets d’une même catégorie au même endroit. Vous retrouverez beaucoup plus facilement tout ce dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin. Cela dépendra de la place et de votre logique de rangement (ex. les livres de cuisine peuvent être mis dans la cuisine et les autres livres dans le bureau).

Comment s’y prendre ?

Il existe plusieurs méthodes pour désencombrer. L’auteure partage trois méthodes qu’elle a essayé avant de trouver la méthode la plus adaptée pour elle. Chacune de ces méthodes demandent un minimum d’investissement en temps, en énergie et en motivation.

  • La méthode FlyLady

L’objectif de cette méthode est de reprendre sa maison en main en douceur en intégrant dans son quotidien de nouvelles habitudes d’organisation. Cela consiste à désencombrer son intérieur tous les jours pendants 15 min au minimum, de planifier une heure de ménage hebdomadaire, d’établir un plan de ménage en fonction des différentes zones de votre intérieur, etc.

L’auteure conseille cette méthode à celles et ceux qui se sentent perdus et désorganisés face au désencombrement et aux tâches ménagères, d’autant plus s’ils ont peu de temps à y consacrer.

  • La méthode KonMari

Cette méthode est plus radicale et vient de la japonaise Marie Kondo. Il ne s’agit pas d’en faire un peu chaque jour, mais au contraire de désencombrer une bonne fois pour toutes afin d’éviter l’effet rebond. Pour cela, désencombrer par catégorie et non par pièce. Rassemblez tous les objets d’une même catégorie au même endroit, puis procédez au désencombrement avant de ranger ce que vous gardez.

Le processus complet de cette méthode dure environ 6 mois, ce qui peut paraître long, mais il n’est à faire qu’une fois dans sa vie.

  • La méthode Zen to Done

Cette méthode aide à devenir plus organisé et plus efficace tout en simplifiant sa vie personnelle et professionnelle grâce à 10 habitudes. La méthode consiste à désencombrer une pièce entière en quelques heures. Pour cela, faites de la place sur un plan de travail. Placez-vous à l’entrée de la pièce à désencombrer et commencez par la zone la plus proche de vous (tiroir, étagère, etc.). Videz complètement cette zone et rassemblez le tout sur votre plan de travail. Faites deux tas, ce que vous souhaitez garder et ce que vous ne gardez pas. Lorsque le trie est terminé, rangez ce que vous gardez. Une fois la zone terminée, passez à la zone suivante jusqu’à ce que la pièce soit désencombrer.

Afin de trouver la méthode la plus adaptée à ses objectifs, à ses besoins et à ceux de sa famille, l’auteure a essayé chacune des méthodes précédentes. Elle conseille donc de les essayer et de les adapter à vos besoins, ainsi qu’à vos possibilités. En procédant ainsi, vous pourrez également créer votre propre méthode.

Chapitre 3 — Évacuer le superflu

Vous êtes sur le point de désencombrez votre maison, mais que faire de ce superflu ? Jeter peut être une solution de facilité, mais ce n’est pas pour autant la meilleure solution de désencombrement. En effet, désencombrer ne veut pas nécessairement dire jeter.

Alors quoi faire de ce que vous souhaitez vous débarrasser ? Vous pouvez donner, revendre, réparer, recycler avant de penser à jeter.

  • Donner

Si vous souhaitez donner certains objets à des amis ou à de la famille, assurez-vous qu’ils soient vraiment intéressés et donnez-leur une date limite pour venir les chercher. S’ils ne viennent pas, c’est qu’ils ne sont finalement pas intéressés.

Vous pouvez donner vos objets à des personnes dans le besoin en donnant à des associations caritatives locales.

Vous pouvez également donner vos livres aux bibliothèques, vos CD et DVD aux médiathèques et vos jeux et jouets aux écoles maternelles ou aux crèches.

  • Vendre

Si vous souhaitez vendre vos objets afin de gagner un peu d’argent, fixez vos prix en tenant compte de votre objectif de vendre au plus vite. Choisissez également la méthode de vente que vous préférez.

Il peut s’agir de vendre sur Internet, pour cela faites des photos de qualité et mettez vos objets en valeur. Vous pouvez également mettre une annonce chez un commerçant pour les meubles ou vélo par exemple. Participez aux vides-greniers ou déposez vos objets dans des magasins de vente d’occasion.

Tout ce qui n’a pu être donné, vendu, recyclé ou réparé, pourra être jeté. Pour cela faites-le en respectant le tri et en amenant certains objets à la déchetterie.

Faites en sorte que ce qui doit être jeté, donné ou vendu doit être fait au plus vite. Il est important de ne plus avoir ces objets sous les yeux de façon à ne pas être tenté d’aller les rechercher ou de prendre le risque qu’ils encombrent un autre endroit de votre maison.

Chapitre 4 — Ranger sa maison

Une fois le désencombrement effectué, il reste les objets que vous souhaitez garder, qui vous sont utiles et qui vous plaisent. Vous allez donc pouvoir passer à l’étape du rangement. Vous déterminerez où et comment seront rangés chacun de ces objets.

Le désordre lié à l’encombrement a été éliminé, mais il peut encore y avoir du désordre lié au quotidien. En effet, les activités de la vie quotidienne vous amènent à utiliser de nombreux objets à tout moment et leur utilisation implique de les prendre et les déposer à certains endroits (sans que ça soit leur place). Cela peut aller d’un stylo sur une table, à une paire de chaussure.

Dans cette pensée, nous pouvons vite être amené à penser que le rangement est une tâche qui donne la sensation que tout est toujours à recommencer. Afin d’éviter cette sensation, il est important de ranger au fur et à mesure, et de ne pas laisser le désordre s’installer et d’avoir à recommencer chaque semaine cette étape de grand rangement.

Toujours dans cette idée de rangement de votre maison, pensez de manière stratégique et logique afin de faciliter votre quotidien. Que les objets d’une même catégorie soient à proximité de l’endroit où vous les utilisez.

Et dans cette idée de facilité, rangez de manière à ce que les objets que vous utilisez au quotidien soient facilement accessible. Les objets que vous utilisez le plus doivent donc être accessibles en maximum trois gestes. Les objets que vous utilisez moins souvent peuvent être accessibles en quatre gestes. Et les objets que vous utilisez rarement ou de manière saisonnière peuvent être accessibles en 5 gestes et plus.

Les pièces de vie sont le reflet de votre façon de vivre au quotidien. Vous y passez beaucoup de temps, il est donc important que ces pièces soient confortables, désencombrées et bien rangées. Les espaces privés, tels que les chambres, doivent offrir un lieu pour bien commencer et finir la journée, ou pour s’octroyer un moment de détente. Il est donc important que ces pièces aient une atmosphère paisible et reposante. Et votre espace de travail doit, lui, être agréable afin d’être productif.

Chapitre 5 — Éviter les erreurs

Au cours d’une détox, nous pouvons être confronté à certaines situations. Ceci est normal, mais il est important d’éviter certaines erreurs pour ne pas se décourager et pour pouvoir réussir au mieux son désencombrement.

Erreur n°1

La première erreur est de vouloir ranger avant de désencombrer. Ceci peut vite devenir contre productif, c’est pourquoi il est important de désencombrer afin de ranger plus facilement par la suite.

Erreur n°2

La deuxième erreur est de trop désencombrer. En effet, en voulant faire vite nous pouvons jeter des choses importantes sans l’avoir remarqué ou des choses qui n’étaient pas à vous. Il est donc important de prendre son temps lors de cette étape de désencombrement afin de ne pas le regretter par la suite.

Erreur n°3

La troisième erreur est de désencombrer à la place des autres. Pour cela, expliquez votre démarche à votre famille et la manière dont vous souhaitez procéder. Pendant ce désencombrement vous pourrez demander leur avis concernant leurs propres affaires afin ne pas faire naître en eux un sentiment de trahison.

Erreur n°4

La quatrième erreur est de stocker les «okazous». En effet, comme nous l’avons vu plus haut, la probabilité de réutiliser ces objets un jour est très faible. Cela ne fera que vous prendre de la place inutilement.

Erreur n°5

La cinquième et dernière erreur est de vouloir atteindre la perfection. En agissant ainsi, le risque est de se sentir dépassé par l’ampleur de la tâche et de se décourager. Au lieu de ça, gardez vos objectifs en tête et savourez votre progression. En profitant des résultats obtenus vous arriverez à maintenir le cap tout en restant motivé.

Conclusion

Une fois le désencombrement de votre maison effectué, vous sentez que votre quotidien est amélioré. En effet, vous avez un intérieur allégé et plus ordonné, et votre esprit aussi par la même occasion.

Mais il est important d’adopter de nouvelles habitudes afin d’éviter à nouveau le désordre. Pour cela, ne vous encombrez plus, et à la place consommez moins, mais mieux.

Afin de ne plus se laisser encombrer, l’auteure donne quelques conseils à suivre :

  • Résister aux achats impulsifs ;

  • Viser la qualité plutôt que la quantité ;

  • Lorsqu’un objet entre, un autre sort ;

  • Ne pas se laisser influencer par le marketing ;

  • Apprenez à refuser tout ce dont vous n’avez pas besoin ;

  • Etc.