Comment mieux gérer ses finances et sortir de la pauvreté
By @pepiteclub

Avoir une bonne santé physique tout comme avoir une bonne santé financière sont à mes yeux des choses extrêmement importantes. Avoir l’une, sans disposition de l’autre peut etre handicapant.

Mais voilà, l'argent ne tombe pas du ciel, comme a pu le constater Ricardo Kaniama, l’auteur du livre La chèvre de ma mère. Jeune villageois, fraichement diplômé en philosophie, il remarqua qu’en ville, contrairement au village, les inégalités sont plus importantes.

Certains sont nés pauvres et le restent jusqu'à la fin. D'autres sont nés riches et finissent pas TOUT perdre. D'autres encore naissent pauvres et deviennent riches. La conclusion de l’auteur est donc celle-ci : être pauvre n’est pas une fatalité.

La vie moderne nous pousse à un moment ou un autre à dépenser de l'argent pour diverses raisons. La différence entre le riche et le pauvre réside dans l'allocation faite des dépenses par rapport au revenu.

Alors, comment mieux gérer ses finances pour sortir de la pauvreté ? la réponse se trouve dans cet article, très inspiré du livre La chèvre de ma mère, de Ricardo Kaniama.


👋 Pour ne rater aucune pépite, inscrivez-vous dès maintenant (si ce n’est pas déjà fait)

Restez en contact avec des personnes inspirantes et atteignez vos objectifs


Qu'est qu'un pauvre ?

Dans la vie il existe deux catégories de personnes :

  • les pauvres, qui sont dominés par l'argent (et travaille dure pour lui) ;

  • et les riches qui dominent l'argent.

En soi la pauvreté n'est pas uniquement liée à la quantité d'argent dont on dispose, mais plus à ce que l’on en fait. Il est possible d’être PAUVRE, tout en ayant un salaire de 5 000 $ 💵 par mois. C’est le cas de ceux qui gagnent beaucoup, tout en dilapidant tout, sans jamais rien mettre de côté.

Le pauvre est celui qui, selon Ricardo Kaniama, est esclave de l'argent.

Il travaille en effet pour ce dernier sans jamais en avoir assez. Tous les pauvres du monde entier ont des caractéristiques communes et la principale d'entre elles étant leur dépendance vis à vis de l'argent.

Le riche quant à lui est celui qui domine sur l'argent, celui-ci travaillant pour lui. Il peut donc s'autoriser à ne pas avoir un travail classique.

Vos habitudes financières indiqueront dans quelle catégorie vous finirez, si vous n'y êtes pas déjà en ce moment même.

Être pauvre n'est pas une fatalité, car en adoptant de nouvelles habitudes, il est possible de retrouver sa liberté, à l'image d'un esclave affranchi. Mais pour cela, vous devez adopter de nouvelles habitudes qui seront libératrices.

L’escalier vers la richesse

Il existe un escalier vers la richesse financière :

  • Pauvres chroniques : Revenus < Dépenses

  • Pauvres équilibrés : Revenus =Dépenses

  • Pauvres moyens : Revenus = Economie pour un objectif + Dépenses

  • Les riches : Revenus =Economie pour Investir +Dépenses

Les pauvres chroniques

Ce sont ceux qui dépensent plus que ce qu'ils gagnent.

Conséquences : ils accumulent les dettes, les crédits, font de la mendicité, de l’escroquerie, volent et sont constamment dépendants des autres. Ils sont littéralement esclaves de l'argent et n'ont aucun capital propre.

Tant que vous dépenserez toujours plus que ce vous gagnez, vous resterez un pauvre chronique, peu importe vos revenus mensuels (salaire de cadre, sportif de haut niveau,...).

Les pauvre chroniques finissent par devenir toujours plus pauvres que ce qu'ils ne sont déjà. Et si leur revenu augmente, leurs dépenses aussi, toujours supérieures à ce qu'ils gagnent.

Faites vous partie de cette catégorie ? Répondez honnêtement à cette question.

Si c’est le cas, vous pouvez quand même vous en sortir. Vous pouvez dès aujourd’hui faire le choix de ne plus dépenser plus que ce que vous gagnez

“Le coq est sage parce qu'il ne tente jamais d'avaler une nourriture plus grosse que son gossier”

Êtes-vous moins sage qu'un Coq 🐓 ? Je n’en suis pas si sure.

Imaginez que vous n'êtes plus un enfant et que vous avez 18 ans révolus. Trouverez-vous normal de dépenser toujours plus d'argent ? Et surtout qui vous donnera ce surplus d'argent. Vos proches ? D’accord, mais jusque à quand ?


👋 Pour ne rater aucune pépite, inscrivez-vous dès maintenant (si ce n’est pas déjà fait)

Restez en contact avec des personnes inspirantes et atteignez vos objectifs


Les pauvres équilibrés

Ils dépensent tout ce qu'ils gagnent. Leur degré de dépendance est moindre par rapport aux pauvres chroniques, mais n'en demeurent pas moins esclave.

Conséquences : pas de dettes, pas de crédits, mais pas d'économies pour l'avenir.

Cette catégorie s'expose à rejoindre la catégorie des pauvres chroniques en cas de coup dur. En effet, puisqu’ils dépensent tout ce qu’ils gagnent, ils n’ont pas de réserve d’argent.

Faites vous partie de cette catégorie ? Répondez honnêtement à cette question.

Action à mener : ne pas tout dépenser, mais consacrer une partie de ses revenus à l'épargne et l'investissement.

Que se passerait-il si vous perdiez subitement votre travail ? Sans économie vous basculerez rapidement dans la catégorie précédente.

Regardez les fourmis, elle garde une partie de leur récolte pour les temps durs (l'hiver). Êtes vous moins intelligent qu'une fourmi 🐜 ? Pas si sure.

Les pauvres moyens

Ils ne dépensent pas tout ce qu'ils gagnent, et économisent uniquement pour des buts bien spécifiques. L'argent a moins de pouvoir sur eux, ils ont donc moins de chance d'être surpris par les aléas de la vie.

Conséquence : réserve d'argent pour un avenir proche...Mais risque de basculer à tout moment vers la catégorie précédente en cas de gros coup dur.

Cette catégorie qui épargne pour un but précis, comme l'achat d'une voiture, prend le risque après réalisation de cet objectif de se retrouver à son point de départ, dans la catégorie des pauvres équilibrés.

Vous posséderez certes l'objet de votre convoitise, mais parce que vous avez tout dépensé vous vous retrouvez en danger financièrement.

Si vous voulez gagner votre stabilité financière, pensez à épargner et à investir avec un objectif plus grand que l'achat d'un bien de consommation.

Avoir une voiture ou une maison ne fait pas de vous une personne riche. Ce sont des PASSIFS, et un passif vous faire perdre de l’argent. Vous deviendrez riche quant vous ferez en sorte que l'argent travaille pour vous en achetant des ACTIFS.

Les riches

Ils sont tous différents, mais ont un point commun : ils ne dépensent pas tout ce qu'ils gagnent en fioritures, et n'épargnent pas uniquement pour des biens de consommation. Contrairement aux pauvres, les riches économisent et investissent dans des actifs qui leur rapportent de l'argent de façon plus ou moins permanente.

Ils répondent à cette équation :
Revenus = Dépenses +10% d'épargne d'investissement

Le fait d'économiser 10% de tout ce que l’on gagne peut paraître ridicule, surtout si on a un faible revenus. Ce sont pourtant les petites rivières qui font les grands fleuves.

Si vous gagnez 1000$ par mois, alors vous devez mettre de côté tous les mois 100$.

Environ 80% des riches américains ne sont pas nés riches, mais le sont devenus. Il est donc techniquement possible de devenir riche, même en sortant d’un milieu défavorisé. Cela demande de la discipline et de la résilience.

L'argent appelle l'argent, tout comme les dettes appellent d’autres dettes. Les pauvres, s'ils ne changent pas leurs habitudes deviennent plus pauvres, tandis que les riches deviennent plus riches.

Même si vos revenus sont faibles aujourd'hui, si vous adoptez les habitudes des personnes riches, vous deviendrez riche vous aussi.

“Devenir riche ne dépend pas de la quantité d'argent que l'on gagne aujourd'hui, mais de la gestion que l'on en fait”

Avoir des diplômes universitaires ne fait de vous une personne intelligente sur le plan financier. C’est pourquoi vous devez développer ce que l’auteur Robert Kiyosaki appelle l’intelligence financière.

Beaucoup de personnes diplômées sont financièrement analphabètes. Cela vient du fait que ces personnes ne savent pas distinguer un ACTIF (ce qui fait gagner de l'argent) d'un PASSIF (ce qui fait perdre de l'argent).

Si vous voulez devenir riche et le rester il n y a pas de secret : Achetez plus d’ACTIFS (actions en bourse, appartement à louer, …) et réduisez (voir éliminer) vos PASSIFS (télévisions, abonnements, voiture secondaire, ...).

Allez ! à vous de jouer et au plaisir de vous lire dans les commentaires 😉

PS : Un(e) de vos ami(e)s pourrait être intéressé par ce genre d'e-mails ? 
Transférez-lui ce courrier, et invitez-le(la) à s’inscrire.

Restez en contact avec des personnes inspirantes et atteignez vos objectifs

Respond to post

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.