L’investisseur intelligent (The Intelligent Investor )

By Benjamin Graham

Benjamin Graham est très certainement l’un des plus grands conseillers en investissement du XXe siècle. Mentor du milliardaire Warren Buffet, il a enseigné et inspiré les gens du monde entier. La philosophie de Graham consistait à «investir dans la valeur d’un bien» plutôt que sa valeur spéculative. Cette approche permet de mieux protéger les investisseurs contre les erreurs substantielles et leur apprend à développer des stratégies rationnelles à long terme. C’est pourquoi encore aujourd’hui, le livre L’investisseur Intelligent est considéré comme la bible des marchés boursiers depuis sa publication initiale en 1949.

Le livre détaille la notion de «marge de sécurité» pour investir en Bourse sans trop de risque et distingue particulièrement deux attitudes en Bourse : celle de l'investisseur actif et celle de l'investisseur passif :

  • Le premier dispose de beaucoup plus de temps et d'une multitude de centres d'intérêt. Il est ainsi capable de déceler les meilleures possibilités sur le marché ;

  • Le second investit avec précaution et fait des achats sur le long terme.

Avec le passage du temps, les Bourses ont confirmé par leurs évolutions le bien fondé des méthodes de Graham. Cet ouvrage est tout autant destiné à l'investisseur qu'au spéculateur, et présente les grands principes de la sélection de titres en mettant l'accent sur les avantages de la simplicité en gestion de portefeuilles. 

Grand classique de la littérature financière américaine, l'investisseur intelligent vous expose des principes sains qui ont fait leurs preuves et ouvert les voies de la fortune à des centaines d'investisseurs depuis plus de trente cinq ans. 

Le livre, qui a été mis au goût du jour, sans perdre de son essence, est accompagné des commentaires du journaliste en investissement Jason Zweig.

Dans ce résumé, vous découvrirez : 

  • Pourquoi rencontrer le succès en Bourse ne coule pas de source

  • Comment comparer les titres entre eux et dégager leurs mérites boursiers respectifs,

  • Comment construire vos portefeuilles d'investissement afin qu'ils soient conformes à vos exigences de qualité de sécurité et de rentabilité.

Chapitre 1 - Réussir en bourse ne s’improvise pas

Comme beaucoup de personnes partout dans le monde, vous rêvez certainement de faire fortune en bourse et de vous asseoir à la table des plus grands de ce monde ? Ou alors vous souhaitez juste pouvoir multiplier vos revenus boursiers et devenir indépendant financièrement ? Dans tous les cas, gagner en bourse ne s’improvise pas, comme vous devez vous en douter. Et quoi de mieux pour apprendre que de s’entourer des meilleurs dans leur domaine. Si dans le basketball il y a Michael Jordan, dans le monde de la bourse il y a Benjamin Graham.

L’auteur, né en 1894 et ayant vécu jusqu'en 1976, était un gérant de fonds et un professeur de finance à la Columbia University. Il est le père de «l’investissement dans la valeur», une approche consistant à rechercher des sociétés sous-évaluées, mais avec un fort potentiel à long terme. Avec cette méthode unique, il parvenait à sécuriser ses investissements grâce à ce qu’il appelait une «marge de sécurité», et à réaliser au passage de gros profits durant la phase de réévaluation du titre par le marché.

Au fil des années, la société d’investissement de Benjamin Graham a réalisé des rendements moyens d’environ 20% par an , une performance absolument exceptionnelle.

Ce n’est donc pas un hasard si le milliardaire Warren Buffet avait l’auteur pour mentor. C’est à l’université que Buffet fit la rencontre de Graham, alors professeur d’économie. Parmi tous ces étudiants, il est le seul à avoir reçu de son professeur une note maximale. Par la suite ils deviendront partenaires d’affaires jusqu’à la retraite de Benjamin Graham. Aujourd’hui, Warren Buffet, qui a appliqué toute sa vie les stratégies enseignées par son mentor, est à la tête d’une fortune de plus de soixante cinq milliards de dollars.

Dans l’investisseur intelligent, Benjamin Graham nous enseigne qu’une bonne connaissance de la valeur d’un investissement est crucial et que vous ne devez pas vous jeter tête baissée dans un actif. Aussi séduisant soit-il. Réussir en bourse ne s’improvise pas.

Graham fut un des premiers à avoir recours à l’analyse fondamentale dans le cadre de la prise de décisions d’achat et de vente. Celle-ci consiste à prendre en compte les paramètres réels susceptibles d’impacter la croissance ou la décroissance d’un actif. Il n’achetait ainsi que des sociétés affichant une croissance positive annuelle moyenne de 7% au moins et qui n’avaient pas plus de dettes que de fonds propres.

Pour l’auteur, vous devez savoir dans quoi vous vous engagez, comme lorsque vous décidez de vous marier. Vous ne le ferez pas sur un coup de tête, en sachant que l’union pourrait durer des années, pour le meilleur et pour le pire. Ainsi, quit à se marier, autant espérer des bénéfices bien réels sur le long terme.

Si vous ne vous sentez pas prêt à investir beaucoup d’argent, vous pouvez commencer avec de toutes petites sommes, voir avec de l’argent virtuel. Certains courtiers donnent la possibilité de trader de vrais actifs, sans perdre un seul centime grâce au virtuel.

Chapitre 2 - Méfiez-vous de Mr Market

Benjamin Graham, en bon pédagogue, introduit un personnage tout à fait particulier qu’il nomme Mr Market. L’auteur se sert de celui-ci pour illustrer le caractère maniaco-dépressif de la Bourse. Car Mr Market est un partenaire d'affaires qui ne veut pas que du bien.

Lorsque que vous achetez une action en bourse, vous achetez une part d’une entreprise, et en devenez propriétaire à la hauteur de votre participation. Une fois votre investissement validé, vous vous retrouvez ensuite, selon l’auteur, en face de Mr Market. Ce partenaire vous fait chaque jour une offre pour reprendre votre participation dans la société. Mais il peut être très impulsif au quotidien. 

Un jour, alors pessimiste, il peut vous proposer de reprendre vos actions pour un prix dérisoire, tandis qu'un autre, il se montre plus optimiste, en proposant d’acheter vos actions au prix fort. Mr. Market reflète le caractère irrationnel des marchés financiers. Parfois les actions perdent de leur valeur, parfois celles-ci doublent. Beaucoup de personnes sont alors tentés de vendre ou d’acheter, de réagir de manière impulsive, plutôt que de garder leur sang froid. 

Ainsi, pour Benjamin Graham, vous devez vous méfiez de Mr Market...Mais pas entièrement. Comme il le dit lui-même :

«L’investisseur intelligent ne doit pas totalement ignorer Mr Market. Au lieu de cela, il doit faire affaire avec lui, mais seulement dans la mesure où cela sert ses intérêts.»

En tant qu’investisseur, vous n’avez pas intérêt à vous comporter comme Mr. Market. Vous avez plutôt tout intérêt à prendre des décisions rationnelles et à ne pas vous laisser submerger par vos émotions.

Il y a beaucoup d’argent à se faire en bourse, mais aussi beaucoup à perdre. Ceux qui gagnent sont ceux qui savent agir de manière rationnelle.  Ne laissez pas Mr. Market vous rendre fou et ne vous focalisez pas sur les cours des actions au quotidien. Sachez tout de même profiter de la baisse des actifs qui vous intéressent pour en acheter en quantité raisonnable. C’est seulement dans cette configuration là que vous devez accepter les propositions de Mr Market.

Chapitre 3 - Prenez toujours en compte la valeur réelle d’une entreprise

Lors du boom internet de la fin des années 1990, de nombreuses entreprises du secteur technologique voient le jour et font les beaux yeux aux investisseurs de tous bords. 

L’introduction en bourse de l’entreprise Netscape augmentent considérablement l'appétit de ceux qui veulent faire de gros profits en bourse. L’action de la jeune société passe de 28 dollars de cotation à 75 dollars en un jour, soit quasiment une multiplication par 3 du prix initial de l’action.

Alors que beaucoup d'entreprises technologiques réalisaient de bonnes affaires, les investisseurs voient large et exagèrent dans leurs estimations, en négligeant de calculer que certaines des sociétés consommaient trop vite leur capital pour espérer atteindre un jour le point d'équilibre. La bulle internet finit par « éclater » à partir de mars 2000, sous forme d'un krach, s'étendant à l'ensemble des bourses. On enregistre des pertes de plus de 145 milliards de dollars.

Une telle chose ne se serait peut être jamais produite si les investisseurs avaient pris en compte un facteur important aux yeux de Graham : la valeur réelle d’une entreprise (bilan financier, taux d’endettement,...).

Si beaucoup d’entreprises n’ont pas survécu à la crise internet, certaines, comme Apple ou Microsoft, qui avaient une valeur réelle, se portent encore bien aujourd’hui.

Mr Market ou tout autre investisseur impulsif vous donnerons toujours l’impression que vous passez à côté d’une opportunité en or, en refusant d’investir sur tel ou tel actif. Ne les écoutez pas et faites votre propre analyse fondamentale pour estimer la valeur du bien qui vous intéresse. Prenez ensuite une décision rationnelle et non motivée par la peur de manquer quelque chose. 

Selon Graham, «un investisseur calcule la valeur d'une action en fonction de la valeur de ses activités.». Dans son livre, il présente une méthode mathématique permettant de connaître la valeur réelle ou approximative d’une entreprise. La formule permet d’estimer les gains de la société sur les sept à dix prochaines années. Grâce à cela, l’investisseur intelligent peut décider d’acheter une action si son cours actuel est en dessous de sa valeur intrinsèque.

L’investisseur intelligent doit également définir une certaine «marge de sécurité» de 25 à 30% sur la valeur intrinsèque. Ce principe, également découvert par Benjamin Graham, permet de prendre en compte le caractère incertain du futur. Ainsi, si l’entreprise venait à être moins performante, la tendance négative serait contrebalancée par votre marge de sécurité. Vous gagnerez ainsi en sérénité et en clarté d’esprit, qualités nécessaires quand on veut gagner en bourse.

Chapitre 4 - Vous ne pouvez pas prédire l’avenir

S’il existe énormément d’outils d’analyse technique ou fondamentale pour vous aider à décider de l’achat ou de la vente d’une action, vous devez être conscient que personne ne peut véritablement prédire l’avenir. 

Pour Graham, «Il est absurde de penser que le grand public puisse faire de l'argent grâce aux prévisions du marché. ».

En tant qu’investisseur, vous êtes exposé à de nombreux facteurs incertains à court terme, comme la réaction d’un président d’une grande puissance économique à l’égard d’un autre pays, faisant au passage chuter le cours du pétrole. C’est pourquoi, et pour vous prémunir de pertes éventuelles, vous devez avoir une vision de long terme. 

A court terme les marchés peuvent monter ou chuter au gré des saisons et des hommes de pouvoirs. Votre action achetée la veille peut perdre une bonne partie de sa valeur suite à un scandale. Mais qu’importe, l’investisseur intelligent doit garder le cap et miser sur le long terme. En effet, à moins d’un cataclysme, le cours d’une action évoluera toujours vers sa valeur intrinsèque, sinon plus.

Vous pouvez aussi, pour réduire les risques, diversifier vos placements en investissant dans des entreprises de secteurs différents. Ainsi si vous aimez le secteur des nouvelles technologies, pourquoi ne pas vous intéresser au secteur de la santé ou de l’agriculture. Car plus vous diversifierez vos investissements, plus vous diluerez vos risques à court et moyen terme.

Dans tous les cas, vous devez croire en l’avenir et espérer des lendemains meilleurs. Vous ne devriez pas investir dans une entreprise à laquelle vous ne croyez pas. En effet, investir est en soi une forme d’entreprenariat : vous devez croire en votre produit. 

En achetant une action, vous devenez en effet co-actionnaire d’une entreprise. Il vous faut donc avoir confiance en votre investissement en vous rappelant que vous faites partie de la société, à hauteur de votre participation. Graham nous rappelle dans son livre que « sans une foi salvatrice en l'avenir, personne n’investirait du tout. Pour être un investisseur, vous devez croire en un avenir meilleur. ».

L’investisseur intelligent n’est pas en concurrence avec le marché, mais sait garder son sang froid quand il le faut. Il n’espèrent pas nécessairement faire des gains pharaoniques tous les ans, mais reste concentré sur ses objectifs personnels. Ceux-ci, décrits dans un plan financier, permettent de décider à quel moment vendre ou redoubler de persévérance. 

Pour Benjamin Graham, «le meilleur moyen de mesurer le succès de votre investissement est d'avoir un plan financier et un la discipline nécessaire pour vous conduire là où vous voulez aller.».

Chapitre 5 - Le portfolio de l’investisseur intelligent

Lorsque vous vous lancez dans le monde de l’investissement, vous devez absolument mettre en place une stratégie qui corresponde à votre caractère. Il n y a rien de mal en soi à craindre le risque ou d’être beaucoup plus agressif dans ses choix. Vous devez simplement décider de quel côté vous vous trouvez et adapter votre portfolio en conséquence.

L’investisseur dit défensif, a horreur du risque. Ainsi, si vous êtes dans ce cas, vous devez miser sur une plus grande diversification de vos placements. Vous pouvez par exemple acquérir des obligations d’États, historiquement sûr. Préférez des pays solvables comme la France, l’Allemagne ou les États-Unis. Pour ces États notés triple A, mettez jusqu’à 75% de votre investissement. Achetez ensuite pour 25% d’actions pour augmenter vos gains. En effet, plus un Etat est solvable, et moins les gains issus d’obligations sont importants.

Si vous êtes beaucoup moins défensif, vous pouvez ajuster vos placements en mettant 50% dans les obligations d’États solvables et 50% en actions boursières.

Concernant les actions, préférez les grandes entreprises, celles qui ont fait leur preuve. N’hésitez pas également à demander conseil auprès d’un expert, puis avec les informations recueillis, faire vos propres analyses.

De manière générale, il est conseillé d’investir en actions un pourcentage égal à : Son âge - 100.

Ainsi par exemple si vous avez 40 ans, investissez 100 moins 40, égal 60% en actions boursières, et les 40 autres pourcents dans des placements sûrs comme les obligations d’États.

En suivant ces principes simples, vous gagnerez en sérénité d’esprit et en bénéfice à long terme.

Chapitre 6 - Investissez régulièrement

Une fois que vous avez fait le choix de vos placements, vous avez la plus grosse part du travail. Mais ce n’est pas tout. En effet, pour augmenter vos bénéfices, il vous faut ensuite investir régulièrement un certain montant dans les actions ou actifs que vous vous êtes procurés. Définissez une somme bien précise, ainsi qu’une période, comme tous les mois ou tous les trimestres. 

Benjamin Graham appelle cela l’investissement dans une formule, mais on l’appelle plus communément moyenne d’achat en dollars, dollar-cost averaging en anglais. Vous pouvez par exemple choisir de placer 100 euros tous les mois en bourse.

Cette méthode est encore plus efficace lorsque vous le faites de manière automatisée grâce aux virements bancaires. Vous investissez ainsi de manière tout à fait indolore.

En investissant régulièrement, non seulement vous diluerez les risques vis-à-vis du marché, mais vous augmenterez aussi vos bénéfices grâce aux intérêts composés.

Cela ne doit pas cependant vous empêcher de vérifier de temps en temps vos investissements et prendre des décisions en conséquence : stopper momentanément l’achat récurrent d’actifs ou continuer dans le même élan.

Une bonne stratégie consiste à réajuster le pourcentage d’actions et d’obligations de votre portefeuille tous les six mois. Demandez-vous : mes actions sont-elles toujours rentables? Le ratio est-il à peu près le même que lorsque j’avais initialement investi ? Devez-vous passer à 30% d’actions pour 70% d’obligations, ou ne rien changer ? Devez-vous vous débarrasser d’une action sur-évaluée ? En vous laissant six mois d’intervalle pour décider quelle action entreprendre, vous évitez de réagir aux «caprices» du marché, pour faire des choix rationnels.

Tout en investissant le plus régulièrement possible, ne tenez aucun compte des fluctuations quotidiennes du marché.  Comme le dit Graham : «Un investisseur sérieux ne pensera jamais que les fluctuations quotidiennes du marché font de lui un homme plus riche ou plus pauvre.».

Enfin, n’hésitez pas à consulter un professionnel une fois par an pour savoir comment ajuster vos fonds. Cela ne doit cependant pas vous empêcher de faire vos propres devoirs. Si rechercher des informations pour devenir meilleure est une chose, savoir comment gagner de l’argent en est une autre. Pour l’auteur, «Les hommes d’affaires recherchent des conseils sur de nombreux sujets, mais il ne leur vient pas à l’esprit de demander à quelqu’un comment faire des profits. Ceci est de leur ressort».

Faites comme les plus grands investisseurs : mettez en place votre plan financier, respectez-le et allez constamment à la recherche d’informations pertinentes, sans finir par être paranoïaque comme Mr Market.

Conclusion

Benjamin Graham est considéré comme l’un des meilleurs investisseurs de tous les temps. Sa stratégie consistait principalement à investir dans la valeur intrinsèque d’une entreprise, plutôt que sur sa valeur spéculative. 

Il insistait sur le fait de ne pas tomber dans le piège qui consiste à faire comme tout le monde, en achetant ou vendant de manière impulsive. Il faut au contraire acheter un actif dont le prix actuel est inférieur à son prix réel, en respectant une certaine marge de sécurité de 20 à 30% dans le prix d’achat. L’écart entre la valeur payée et la valeur réelle servira alors de «coussin» de sécurité pour l’avenir.

Que vous soyez un investisseur agressif, modéré ou conservateur, les conseils de Graham demeurent une vraie mine d’or, quel que soit le placement concerné. C’est grâce à aux recommandations de ce véritable génie de la finance que des investisseurs comme Warren Buffet, engrangent encore aujourd’hui des bénéfices annuels de l’ordre de 20%. Faites comme lui et devenez vous aussi un investisseur intelligent.

Respond to post

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.