Deep Work : retrouver la concentration dans un monde de distractions

By Cal Newport

Photo by Simeon Frank on Unsplash

Les mails intempestifs, les réseaux sociaux, les téléphones… Tant de distractions omniprésentes qui nous empêchent de donner le meilleur de nous-même dans notre travail.

Ne vous est-il jamais arrivé d’être en plein dans une tâche, quand vous recevez un message ou une notification ? À ce moment, vous vous portez automatiquement dessus et perdez toute attention sur ce que vous faisiez.

Il est donc difficile d’avoir une concentration absolue dans son travail. C’est pourquoi, Cal Newport a mis en place la méthode du “deep work” ou “travail en profondeur” pour rester concentrer et réaliser de grandes choses. Pour cela, il dit qu’en étant isolé, déconnecté et concentré, le cerveau humain peut accomplir des merveilles.

Dans son livre, Cal Newport montre comment la montée de la technologie a détruit notre capacité à nous concentrer profondément sur nos tâches et donne donc les clés pour apprendre à ne pas se laisser distraire et ainsi à gagner en efficacité.

Vous découvrirez dans ce résumé, les différentes stratégies qui pourront vous aider à améliorer votre productivité et votre efficacité au travail, en travaillant en profondeur.

Vous découvrirez aussi : 

  • Ce que signifie le travail en profondeur ;

  • Que faire une pause des réseaux sociaux permet de se recentrer sur l’essentiel ; et

  • Comment le fait de planifier son temps va impacter toute votre journée.

Chapitre 1 - Travailler en profondeur

Le travail en profondeur, ou deep work, est le fait de réaliser une tâche ou un travail dans un état de concentration absolue qui pousse nos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur et affinent nos compétences.

Dans le livre, nous voyons deux notions à différencier :

  • Le Shallow Work. Il s’agit des tâches de type logistique, non exigeantes sur le plan cognitif et souvent exécutées en étant distrait. Les efforts requis ne créeront pas beaucoup de valeur dans le monde et sont faciles à reproduire.

  • Le Deep Work. Il s’agit des tâches professionnelles effectuées dans un état de concentration sans distraction qui poussent nos capacités cognitives à leur limite. Les efforts requis créeront une nouvelle valeur, amélioreront nos compétences et seront difficiles à reproduire. Cette capacité devient de plus en plus rare et plus précieuse dans notre économie.

Le fait de travailler en profondeur n’est pas quelque chose d’inné, mais cela se travaille. Pour cela, il existe 4 stratégies pour réaliser un travail en profondeur :

  • L’approche monastique. Pour cela, il s’agit d’éliminer toutes les sources de distraction et de s’isoler. Cela pendant une longue période (semaine, mois, etc.)

  • L’approche bimodale. Pour cela, il s’agit de prévoir de se couper de toutes distractions pendant une période pour se concentrer sur son travail et de laisser le reste de son temps libre pour le reste.

  • L'approche rythmique. Pour cela, il s’agit de prendre l’habitude de faire un travail en profondeur pendant une période de temps (ex. 1h30 le matin).

  • La stratégie journalistique. Celle-ci consiste à prendre du temps libre inattendu dans votre routine quotidienne pour faire un travail en profondeur.

Selon l’approche, il est important de prévoir des temps de pause. Ce qui permettra de faire mûrir ses idées et de recharger l’énergie nécessaire pour travailler en profondeur.

Afin d’entrer plus facilement dans le travail en profondeur, vous pouvez mettre en place des rituels pour préparer votre esprit. Comme, placer une pancarte “ne pas déranger” sur votre porte de bureau, éteindre votre téléphone ou couper toutes notifications.

Toujours dans l’idée de travailler en profondeur, vous devez comprendre que faire plusieurs choses en même temps est contre productif. Beaucoup de personne pensent que la multi-tâche est une utilisation productive de son temps, mais cela est faux.

En effet, notre attention reste attachée à la première activité, ce qui signifie que nous ne pouvons que nous concentrer à moitié sur la seconde, ce qui nuit à notre performance. Comme le fait de rester connecté tout le temps. Car, bien qu'il puisse sembler inoffensif de garder les réseaux sociaux et les onglets ouverts dans votre navigateur Web, le simple fait de voir des choses apparaître sur votre écran suffit à détourner votre attention.

Laissez vos habitudes d’effectuer plusieurs choses en même temps et restez concentré sur la tâche qui vous demande un travail en profondeur. Ainsi vous serez plus productif et vous développerez vos champs de compétences.

Chapitre 2 - Ne pas toujours chercher la distraction

Aujourd’hui, nous ne pouvons rester sans distraction. À tout moment d’ennui potentiel, que ce soit dans une file, dans une salle d’attente, nous cherchons nos smartphones pour nous occuper. Ainsi, nous avons habitué nos cerveaux à toujours rechercher la distraction, ne laissant plus de place à un travail en profondeur.

Nous devons donc changer notre système de pensée, pour que notre cerveau puisse résister à des stimulis distrayants. Profitez des moments où vous êtes occupé physiquement, pour vous concentrer sur un problème professionnel bien défini, plutôt que de chercher à vous occuper l’esprit d’une autre manière. Pratiquez donc la méditation productive.

Son but est de prendre une période d’occupation physique, comme la marche, la conduite, la douche, etc. pour se concentrer sur un problème qui requiert de l’attention. Cette technique demande un entraînement régulier afin de rester focalisé sur le problème, plutôt que de vaquer à des pensées sans rapport. En cela, vous évitez d’aller directement sur votre téléphone à la moindre attente.

Malgré tout, il est bon de faire des pauses pour rendre son travail en profondeur plus efficace. Ainsi, se couper complètement de son travail, pendant une certaine durée, est bénéfique pour notre cerveau, car ces coupures permettent à ce qu’il se recharge en énergie pour être encore plus performant par la suite.

Le cerveau a besoin d’énergie pour que vous puissiez gagner en efficacité. Pour cela, faites une balade, écoutez de la musique, détendez-vous tout simplement. Cela permet non seulement de reposer l’esprit, mais ça l’oblige aussi à privilégier le travail de profondeur pour terminer ses tâches à temps.

Faire des pauses est important mais ne perdez pas du temps sur les réseaux sociaux pendant ces temps. Aérez-vous l’esprit et revenez à votre travail, en étant reposé et plus performant.

Chapitre 3 - Faire une pause avec les réseaux sociaux

Comme nous l’avons vu dans le point précédent, notre cerveau s’est habitué à l’envie de se distraire. En effet, nous entendons notre téléphone sonner, nous ressentons tout de suite l’envie de voir de quoi il s’agit, même si nous sommes en train de travailler sur une tâche. Il nous ait donc difficile de nous concentrer profondément sur celle-ci.

Il s’agit de la même chose avec Internet et les réseaux sociaux. Et comme nous devons travailler pendant de longues périodes en nous concentrant sur une seule tâche sans distraction, pour produire les meilleures performances, nous devons arrêter de succomber à l’envie régulière de scroller ces réseaux sociaux ou d’ouvrir ces notifications.

Internet fait partie intégrante de nos vies et il est donc difficile que nous arrêtions complètement de l’utiliser. Mais nous devons nous interroger sur ce que nous faisons. Si les réseaux sociaux sont là pour rester en contact avec les personnes ou juste pour passer le temps.

Pour cela, l’auteur propose de quitter les réseaux sociaux pendant seulement 30 jours, puis de se poser les questions suivantes : Le mois dernier aurait-il été bien meilleur avec les médias sociaux dans ma vie ? Est-ce que quelqu'un se souciait que j'ai arrêté de l'utiliser ? Cela a-t-il eu un impact négatif sur vos objectifs ?

Si vous souhaitez éviter toute distraction et perte de temps, donnez à votre cerveau une alternative de qualité. Non seulement cela préservera votre capacité à résister à la distraction mais cela développera votre concentration. Pour cela, la lecture est une très bonne alternative.

Dire adieu aux réseaux sociaux n’est pas toujours la solution, car ces outils ne sont pas nécessairement mauvais. Nous devons donc nous interroger sur la place qu’ils prennent dans notre vie et si cela nuie à notre temps et à notre attention. L’auteur dit lui-même “Je ne vous demanderai pas de déserter carrément internet mais de rejeter l’état d’hyperconnectivité empreinte de distraction. Il existe un juste milieu que vous devez viser si vous souhaitez prendre l’habitude de travailler en profondeur.”

Chapitre 4 - Planifier sa journée

Une des raisons pour laquelle nous n’arrivons pas à effectuer toutes les tâches que l’on souhaite et à être productif, c’est que nous ne planifions pas nos journées. C’est pourquoi nous nous lançons souvent dans un “travail superficiel”

Ces types de tâches sont inévitables, mais vous devez veiller à ce qu’elles n’affectent pas votre capacité à tirer pleinement parti du travail en profondeur. Pour éviter cela, l’auteur suggère de planifier ses journées de A à Z. Car avoir une journée structurée signifie avoir un planning complet, tout en restant ouvert pour adapter nos plans selon les besoins. Si votre planning est trop flexible et non structuré, vous pouvez vite vous retrouver sur les réseaux sociaux, à effectuer des tâches improductives ou à vous perdre sur Internet sans réfléchir avant de commencer de nouvelles tâches.

Mais comment éviter cette situation ?

En fin de journée, écrivez tout ce que vous aurez à faire le jour suivant ou le matin même, avant de commencer votre journée de travail. Prenez une nouvelle page du carnet que vous destinez spécialement à cet usage. Indiquez chaque heure de votre journée de travail. Puis divisez les heures de la journée en créneaux, auxquels vous affectez des tâches professionnelles et personnelles. 

Cela signifie qu'il est également essentiel de planifier vos soirées et vos fins de semaine afin que vous puissiez prendre des mesures pour atteindre des objectifs précis. Alors, essayez de laisser votre travail au bureau, par exemple, en imposant des limites et en ne vérifiant pas vos courriels après un certain temps. Ainsi, vous donnerez à votre esprit l'espace dont il a besoin pour être revitaliser.

En instaurant une structure, vous vous assurez de planifier des temps pour réfléchir à de nouvelles idées ou encore à travailler en profondeur sur un sujet difficile. Ce type d’engagement est le plus susceptible de créer l’innovation.

Pour finir, si vous souhaitez développer votre productivité, il faudra élaborer une routine structurée dans un environnement de travail sain et privé de toute distraction.

Conclusion

Notre environnement est plein de distractions, que ce soit la télévision, les réseaux sociaux, les téléphones. Ne permettant plus à notre cerveau de réfléchir sur les choses vraiment essentielles.

C’est pourquoi, à l’aide de son livre Deep Work, l’auteur Cal Newport propose une méthode pour reprendre le contrôle et ainsi permettre à un grand nombre de personnes, de développer de nouvelles idées, de créer et d’innover.

À retenir :

Travaillez en profondeur

Effectuez votre travail dans un état de concentration sans distraction qui poussent vos capacités cognitives à leur limite. 

Résistez aux stimulis distrayants

Au fil du temps, votre cerveau a appris à se laisser distraire. Pratiquez donc la méditation productive afin de vous recentrer sur ce qui requiert vraiment de l’attention.

Faites des pauses

L’erreur est de croire qu’en ne faisant pas de pause, nous serons plus productif. Mais notre cerveau a besoin de ces temps pour se régénérer. 

Planifiez votre journée

Planifier votre journée, vous permettra de savoir dans quelle direction aller. Ainsi, vous ne perdrez pas de temps en réalisant des tâches superficielles.

Respond to post

You must be logged in to post a comment