Les quatre accords toltèques : la voie de la liberté

Par Don Miguel Ruiz

Les toltèques ont vécu dans l’actuel Mexique entre les années 1000 et 1300. D’après les légendes, ce peuple a développé le raffinement dans les arts et l’architecture, et avait une profonde tradition d'éducation et de transmission du savoir de génération en génération.

Dans ce résumé, nous verrons les précieux enseignements que l’on peut tirer de ces anciennes civilisations.

Don Miguel révèle dans son livre les quatre clés simples qui ont transformé sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèques. C’est en les découvrant et en les mettant en pratique au quotidien que vous pourrez transformer vous aussi votre vie. Ainsi vous vivrez une vie de liberté et ferez la paix avec vous-même.

Pour cela vous devrez vous libérer du conditionnement collectif, qui par des années vous a emprisonné par des croyances limitatrices. Vous privant ainsi de joie et créant en vous des souffrances que vous pouvez éviter.

Vous découvrirez donc qui vous êtes vraiment et comment enlever les chaînes qui vous empêchent de réaliser votre plein potentiel.

Vous découvrirez aussi : 

  • Pourquoi vous devez faire attention à vos paroles,

  • Qu’une communication saine et claire vous évitera de nombreuses difficultés, et

  • L’impact des fausses hypothèses sur nous-même et sur nos relations.

Chapitre 1 - “Que votre parole soit impeccable”

Le premier accord est d’être impeccable avec votre parole. En effet, la parole est un outil très puissant qui a un pouvoir sur le psychisme. Le poids des mots que vous utilisez a donc un impact et peut avoir des répercussions sur toute une vie.

En ce sens, vous devez utiliser la parole avec intégrité, modération mais également de la sagesse. Tout n’est pas bon à dire, n’en dites pas trop et trop vite. Apprenez à être diplomate. N’utilisez pas la parole contre les autres, ni contre vous-même.

En effet, tout commence par le discours que vous vous tenez à vous-même. Le fait de vous entendre dire à longueur de temps “Je suis nul”, “Je ne vais pas arriver”, “Je suis trop grosse”, est une chose qui va polluer votre mental.

Si vous regardez à votre vie et à vos pensées qui vous accompagnent tout au long des journées. Vous remarquerez qu’une bonne partie de ce que vous pensez de vous-même s’est forgé par des paroles qu’on vous a dites ou par des paroles que vous avez vous-même prononcées sur vous. En hébergeant ces pensées, vous utilisez vos mots pour vous porter un jugement.

Au lieu de cela, vous devez valoriser vos atouts mais également ceux des autres. Utilisez la parole dans le sens de la vérité et de l’amour.

La parole permet de communiquer et de s’exprimer mais elle impacte aussi votre manière de penser. Dans ce sens, il est important de se rappeler que les mots sont puissants et peuvent libérer ou détruire.

Alors, concluez un accord avec vous-même. Ayez une parole impeccable envers vous-même mais également envers les autres.

Chapitre 2 - “Ne prenez pas les choses personnellement”

Le deuxième accord à faire avec soi-même c’est le fait de ne pas prendre les choses personnellement. Ne pas en faire une affaire personnelle.

Tout au long de votre vie, vous faites face aux comportements, aux réactions des autres envers vous et combien de fois avez-vous pris leurs paroles ou actions personnellement ? Peut-être plus souvent qu’on ne le pense.

Et quand une chose est interprétée personnellement, vous pouvez commencer à l’accepter et à vous l’approprier. Malgré que cela n’ait rien à voir avec vous. C’est ce qu’on peut appeler l’importance personnelle. Il s’agit d’un état dans lequel on croit que tout tourne autour de nous.

Mais ce que vous devez comprendre, c’est qu’en réalité, rien de ce que les gens vous disent ou vous font, ne vous concerne. Tout tourne autour d’eux. En effet, ce qu’ils vous feront est une projection de leur propre réalité. De leurs rêves, de leurs peurs ou encore de leur colère.

Si une personne vous dit que vous êtes gros, il ne s’agit pas de vous mais de son propre corps, de ses problèmes, de ses opinions ou de croyances auxquels il fait face.

C’est comme quand on dit qu’une personne blessée, blesse. Une personne va se comporter avec vous comme on s’est comporté avec elle ou en fonction de comment elle se sent.

Vous pouvez vous regarder, comment vous comportez-vous quand vous êtes énervé, triste ou à l’inverse joyeux ? Une personne heureuse pourra dire de vous tout le bien qu’elle pense mais si cette même personne est énervée, les paroles les plus dures pourront sortir de sa bouche.

Une fois que vous avez compris cela, que vous n’êtes pas la cause des actes des autres. Vous devez prendre du recul et arrêter de ramener à vous ce qui leur appartient. Laissez à l’autre la responsabilité de sa parole et de ses actes, afin de ne plus vous rendre victime de souffrances inutiles.

Pour cela, sachez aussi qui vous êtes. Ainsi, vous n’aurez plus à prendre les commentaires des autres personnellement, car vous vous connaissez.

Chapitre 3 - “Ne faites pas de suppositions”

Le troisième accord est de ne pas faire de suppositions et de ne pas élaborer des hypothèses négatives pour finir par y croire comme s’il s’agissait de certitudes.

Ne vous est-il jamais arrivé de faire des suppositions sur le comportement d’un de vos amis ? Si par exemple il ne vous dit pas bonjour durant une journée, vous vous demandez si vous ne l’avez pas contrarié et donc qu’il vous en veut. Alors que durant cette journée, il était dans ses pensées et ne vous avait tout simplement pas vu. Ces fausses théories amènent donc à de mauvaises conclusions et peuvent souvent créer des problèmes.

La plupart des hypothèses n’ont à peu près aucun fondement dans la réalité mais apparaissent réels que dans l’imagination. Quand vous y pensez tout est logique et paraît clair mais une fois que vous savez la vérité, vous voyez qu’elle a une toute autre signification.

De telles suppositions peuvent causer de graves problèmes dans les relations. Tout comme vous pouvez penser que quelqu’un vous évite, vous pouvez penser que quelqu’un est attiré par vous. Ou alors, vous pouvez supposer que votre partenaire sait ce dont vous avez besoin et sait ce que vous voulez. Et chacune de ces hypothèses sont préjudiciables.

Ainsi, pour éviter tout problème et se libérer de ces suppositions. Vous devez écouter, être capable d’entendre et poser des questions. Il est parfois difficile de poser des questions, mais il s’agit là de la meilleure façon de s’opposer aux hypothèses.

Apprenez à communiquer avec les autres pour éviter tristesse, malentendu et drame. La chose la plus importante à garder à l'esprit ici est une communication claire. Cela signifie qu’il vous faut poser autant de questions qu'il le faut pour obtenir une clarté totale sur la question.

Vous devez également comprendre le principe que :

  • nos suppositions sont des créations de nos pensées,

  • nos hypothèses deviennent des croyances, et

  • nos comportements sous la pression entraînent des angoisses et du stress.

Le fait de comprendre ce cheminement va vous aider à l’appréhender.

Chapitre 4 - “Faites toujours de votre mieux”

Le dernier et quatrième accord est de faire toujours de son mieux. Cet accord, vous aidera à mettre en action les trois premiers.

“Fait de ton mieux” est une phrase que vous avez certainement déjà entendu. Et cela est un bon conseil. Il n’y a pas d’obligation de réussir mais quelque soit les circonstances faites simplement de votre mieux.

Faire de son mieux vous évitera de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. Cela peut être différent en fonction des jours, c’est pourquoi vous devez être indulgent avec vous-même. Vous devez tenter, entreprendre et utiliser de manière optimale vos capacités personnelles. Acceptez de ne pas être parfait, ni toujours victorieux.

Vous devez garder à l’esprit que chaque jour est différent et que si vous en faites trop à un moment donné, vous risquez de vous vider de votre énergie et vous serez épuisé. Et si vous en faites moins, vous exposerez à de la frustration, de la culpabilité et du regret. C’est pourquoi il est important de trouver un équilibre.

Mais comment faire ?

Pour cela, vous devez comprendre que ce qui vous motive, vient de vous et pas des autres. Que la motivation n’est pas extérieure et que travailler dur pour vos rêves ou objectifs à long terme, vous rend heureux.

Car un manque d'épanouissement signifie que vous aurez besoin de vous distraire pendant la fin de semaine en faisant la fête, en buvant et en faisant d'autres activités, qui vous seront beaucoup moins bénéfiques.

Alors que si vous aimez la tâche à accomplir, vous serez plus performant et votre travail paiera. De cette façon, ce dernier accord augmentera le pouvoir de tous les autres accords, tout en vous aidant à vous libérer.

Conclusion

Les quatre accords toltèques, vont vous apprendre à entretenir quatre règles dans votre vie de tous les jours qui vous permettront de mieux appréhender le monde et de manière plus sereine. Ces règles simples auront un puissant effet positif sur nous mais aussi sur notre entourage.

Avant de les mettre en pratique, vous devez comprendre que ces accords pourront vous aider dans votre quotidien mais que vous devez changer la perception des événements que vous expérimentez. Et pour cela, vous devez rompre avec vos anciens accords.

Voici trois façons de rompre avec eux et de vous libérer :

  • La première façon est de reconnaître les fausses croyances que l’on vous a apprises durant vos enfances et qui vous rendent malheureux. Comme la manière dont vous vous voyez et comment vous percevez vos actions. Ensuite, remplacez-les par de nouvelles croyances comme les Quatre Accords.

  • La deuxième façon est de devenir libre en pratiquant le pardon. Ceci permettant d’arrêter de nourrir le parasite des émotions négatives, suite à une dispute par exemple. Le fait de toujours le nourrir, va causer plus de négativité. C’est pourquoi, pour arrêter ce cercle vicieux, vous devez pardonner à ceux qui vous ont blessé, y compris vous-même.

  • Et pour finir, la troisième façon de se libérer, c'est de vivre chaque jour comme si c'était le dernier.

Respond to post

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.